©2019 by F1Maniacs. Proudly created with Wix.com

GP du Canada – À quoi peut-on s’attendre ce mercredi ?

September 26, 2018

4ème rendez-vous pour les pilotes F1Maniacs qui se retrouvent sur le tracé Gilles Villeneuve ce mercredi. Quelles seront les attentes de chacun ? Les objectifs réalistes ? Les plausibles surprises ? Revue technique.

 

 

On ne l’invente pas, même Wikipédia le dit, le circuit du Canada regroupe deux lignes droites cruciales et des virages lents au premier secteur notamment et celui de l’épingle causant un regroupement systématique de voitures. Et qui dit regroupement peut vouloir dire possibilité de dépassement… mais également risque de ruiner une course.

 

À Baku, nous avions mis l’accent sur le « S » du Château, virage phare et d’autant plus technique, qui aura causé nombreux soucis lors du Grand Prix le 12 septembre dernier. Mais également sur le virage du Grand Hôtel Hairpin à Monaco qui, contrairement à l’épingle du Canada ne permet concrètement aucune manœuvre de dépassement à la limite du raisonnable. Cela dit, peut-on s’attendre ce soir à des dépassements à l’épingle ? La seule option le permettant serait de croiser son adversaire en supposant que ce dernier est sujet à un sous-virage important. Au cas contraire, il faudra attendre la ligne droite et l’obtention du DRS pour remplir l’objectif.

 

En effet, la largeur (maintenant connue de tous) des monoplaces ne permettent plus d’attaquer son adversaire et se retrouver à deux de front pour aborder les virages 14 et 15 en fin de tour et le 7 et 8 en début de secteur 2. Nous pouvons penser donc, et cela peut paraître fort curieux sur le circuit du Canada, qu’il sera tout autant difficile de dépasser ses adversaires en course, et l’on peut pronostiquer un nombre inférieur de manœuvres à celui du Grand Prix d’Azerbaïdjan. Réellement.

 

La piste de ce soir est clairement plus élargie qu’un circuit urbain, et les différences de performances des monoplaces ramèneront certains à la raison. À titre d’exemple, on se doute forcément que les Red Bull ne pourront pas rivaliser avec les Ferrari et les Mercedes. Néanmoins, il n’y aura pas nécessité de se méfier des Haas qui même si elles se montrent fortement rapides sur ce circuit, n’auront pas la monoplace pour tenir sur la durée une bataille face à Valdestroyer ou Sarlessa et devront penser en priorité à la bonne tenue de leurs gommes.

 

Quant aux Renault, les performances aux essais ne sont que trop peu encourageantes pour pouvoir imaginer un top 6 ce soir, mais encore une fois, rien n’est à exclure. Le gros point d’interrogation est destiné aux Force India qui ne s’est présentée qu’une seule fois en Essais Libres 2 par la présence de HV au volant. Avec un temps de 1.12.960 en US et beaucoup de tours enregistrées et imaginer qu’il était parti avec beaucoup d’essence afin de travailler un relais US. La 16ème place au classement final en devient donc anecdotique. Cependant pour Eneric Andre, le tracé étant fort propice à la vitesse de pointe, il peut avoir ses chances de glaner un top 5 et continuer sur une bonne dynamique depuis Bakou. Mais là encore, il faudra régler la monoplace de manière à éviter les sorties de virages trop « larges »… soucis majeur de la voiture rose. Un compromis doit être trouvé. Et on a du mal à imaginer comment, en si peu de temps.

 

Mais alors qui de McLaren et Toro Rosso ? Là encore, ça sera kif-kif. On peut s’attendre à tout ce soir d’autant plus que, ce coup-ci, les McLaren ont l’air d’être clairement aux dessus de leurs rivaux notamment Kromen qui est toujours en difficulté dans sa nouvelle monoplace. Endeavour quant à lui pourrait encore une fois grappiller quelques points précieux dans sa bataille avec McLaren au championnat des constructeurs s’il conduit ce soir avec la rigueur, la prudence et la régularité que l’on connaît de lui.

 

Pour les écuries de fond l’absence d’of1 chez Sauber nous prive d’une énième surprise de sa part dans le top 10 du classement final, même si une stratégie à un arrêt et très clairement inenvisageable aujourd’hui. Marindem le 18ème nouveau pilote de Williams cette saison, aura étonné plus d’un lors de la première séance d’essais avec un temps particulièrement rapide. Il ne sera pas parvenu à réitérer la performance cependant le lendemain mais pourrait peut-être se frotter aux McLaren et Toro Rosso à condition de se sentir à l’aise durant les 35 tours et qu’il soit en mesure d’utiliser une Williams « dans son jus ».

 

En terme de stratégie, comme on le disait, il est impossible physiquement et mathématiquement d’aborder cette course avec une stratégie à un seul arrêt. Mais malgré que les pilotes devraient tous partir sur deux passages aux stands, ces deux « box-time » pourraient être quant à eux sujets à des stratégies différentes, undercutting-overcutting ?

 

Il s’agit très probablement du premier circuit où les passages aux puits seront les moments clés pour un pilote afin de battre son adversaire direct. Et là encore, comme dit plus haut, il faudra faire le bon choix. Undercut ou Overcut ?

 

Et si tout ce que vous aviez lu pendant dix minutes était remis en question ? Si la pluie pointait le bout de son nez pour la première fois cette saison ?

 

tic..tac..tic..tac..

 

Please reload

Our Recent Posts

Décisions commissaires GP Australie | 09 Décembre

December 10, 2019

Décisions commissaires GP Singapour | 12 Novembre

December 5, 2019

Décisions commissaires GP Italie | 05 Novembre

December 5, 2019

1/1
Please reload

Tags

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now