©2019 by F1Maniacs. Proudly created with Wix.com

Fiche technique du GP d’Azerbaïdjan

September 12, 2018

Ce soir, les pilotes F1Maniacs se retrouveront sur la piste de Baku pour le deuxième rendez-vous de la saison. L’occasion pour les uns de commencer la leur, d’autres pour corriger les erreurs de la semaine dernière. Malheureusement ce tracé, comparé à celui de Melbourne, risque d’être une contrainte pour un certain nombre de pilotes. Explications et pronostics.

 

 

Le circuit urbain de Bakou est un des plus propices à la performance moteur d’une monoplace. Cela se démontre par de longues phases d’accélération qui sont plus nombreuses que le circuit du Canada, ce qui permettra ce soir aux pilotes de repousser les limites de leurs voitures au maximum… mais pas pour tout le monde.

 

Mercedes sans forcer, Toro Rosso en difficulté
 

Si on se doute que les Mercedes pourront performer sans trop de difficultés, on s’inquiète en premier lieu pour Red Bull et Toro Rosso qui accuse tout deux un moteur particulièrement faible en ligne droite.

La première pourra compter à son net avantage en terme d’appui aérodynamique pour le secteur 2 où elle sera censée gagner du temps et amorcer les virages plus rapidement que ses concurrents.

 

Quand à l’écurie italienne, il est difficile de voir sur quelle partie du circuit elle pourra tirer profit de sa monoplace au vu des faibles performances que ça soit en terme de puissance moteur ou aéro.

Les pilotes Endeavour et Kromen ne pourront que confirmer cette analyse au vu des difficultés rencontrées lors de la séance d’essais libres n°2 hier soir où ils ont fini au fin fond du classement avec un retard considérable sur leurs supposés adversaires directs.

 

Williams et Force India, de sérieux concurrents
 

Il en demeure pas moins vrai qu’il est facile de pronostiquer que même une Williams qui ne rencontre pas de pépins pourra facilement se défaire des Sauber et des Toro Rosso, profitant évidemment d’un moteur qui leur assure une vitesse de pointe maximale et supérieure … combiné à un châssis permettant de jouer avec les réglages aéro sans trop craindre de partir à la faute sur quelconque virage. C’est ce qu’on appelle « tirer deux moutures du même sac ».

A titre d’exemple, la vitesse de pointe des Force India s’élève jusqu’à 341 Km/h au bout de la ligne droite alors que celle d’une Haas ne parvient pas à dépasser les 333 Km/h. Ce qui laisse très peu de marge pour cette dernière à espérer quoi que ce soit sur ce tracé qui, comme pour Toro Rosso, ne leur réussira vraiment pas.

 

Par ailleurs, on peut également supposer qu’en faisant preuve de rigueur et de concentration, les McLaren ont le potentiel pour figurer dans les « petits points » au classement final profitant des malheurs des autres. Malheureusement au vu du dernier patch de Codemasters et du « nerf » appliqué au McLaren, il en est compliqué d’approfondir l’analyse. Le tout sera d’éviter de partir à la faute pour les pilotes.

 

Car il ne faut pas croire, mais le circuit de Bakou laissera des traces. Que ça soit pour une heureuse victoire ou un abandon injuste, la particularité de ce circuit est qu’il ne laisse pas de deuxième chance. Et à cet instant, nous pensons immédiatement au virage du château qui est certainement le plus difficile à aborder pour qui que ce soit. Concentration et maîtrise sont nécessaires pour en ressortir sans pépins, mais peut-on user de ça pendant 26 tours ? Sachant que le moindre dégât sur l’aileron avant ouvrira les portes à un abandon ? Réponse demain.

 

Qui de Ferrari et Renault ?
 

Pour Renault, on estime que comme pour McLaren, on ne pourra pas tirer quelconque avantage de la voiture pour performer.

La différence se fait sur les performances générales de la voiture jaune qui peut prétendre a une 6ème et 7ème place sans trop de difficultés si ce n’est pas animé « devant » et que Racnight et Cemtix parviennent à respecter leur feuille de route du début à la fin.

 

Quant à Ferrari, elle profitera forcément de ses énormes qualités en terme d’aérodynamique et de son moteur qui peut s’accrocher (et non pas s’aligner) aux performances du Mercedes due une vitesse en ligne droite quelque peu amoindrie, en témoigne les deux premières places de No3InGame lors des séances d’essais.

 

Simulons un classement…
 

En terme de pronostics en partant du principe qu’il n’y aurait aucun abandon, nous avons du mal à pouvoir imaginer une Toro Rosso ou une Sauber dans les points demain, les deux dernières places du top 10 pourraient être disputées par les Haas et la Williams.

 

Quant au top 8, nous pouvons supposer que les Mercedes, la Red Bull et la Ferrari se partageront le podium avec pourquoi pas une surprise venant de Force India qui pourrait se positionner aux portes. Les deux Renault pourraient bien figurer et se placer juste derrière en 6ème et 7ème position sans forcer si nous tenons compte de la régularité connue de Eneric Andre qui pourrait jouer les trouble-fête.

 

Cependant, comme évoqué plus haut, Bakou est certainement un des circuits les plus difficiles à pronostiquer au vu de la capacité à mettre les concurrents sous pression dès le début. Les mains moites, les mollets qui tirent, les bouffées de chaleur… les participants de ce soir devront se tenir prêts à fournir toute la concentration qui s’avérera nécessaire pour en venir à bout.

 

Please reload

Our Recent Posts

Décisions commissaires GP Australie | 09 Décembre

December 10, 2019

Décisions commissaires GP Singapour | 12 Novembre

December 5, 2019

Décisions commissaires GP Italie | 05 Novembre

December 5, 2019

1/1
Please reload

Tags

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now